Janos Ber, Consolation, 2013
Musée de Kiscell, Budapest, Hongrie
© Illés Sarkantyu

Janos Ber, chapelle Saint-Nicolas, Pluméliau, 2005, L’art dans les chapelles © F. Talairach

Janos Ber, Mur/Murs, la peinture au delà du tableau, 2018 Musée d’Art Moderne de Gyeonggi, Ansan, Corée du Sud
© Illés Sarkantyu

Janos Ber, peinture murale, 2002
Médiathèque-Conservatoire de Vincennes (dans le cadre d’une commande 1% avec l’architecte Henri Gaudin)

Artiste : Janos Ber, Un commissariat d'Éric Degoutte

Dans la Grande halle des Tanneries, d’octobre à décembre 2018, le centre d’art contemporain accueille le geste de Janos Ber à travers l’installation spécifiquement pensée pour ce lieu, de grandes toiles suspendues.
Prolongeant le déploiement d’un geste artistique engagé depuis la fin des années 60, Janos Ber s’astreint avec passion et détermination à faire une peinture qui apparaît dans l’acte même, au-delà des limites habituelles de ses espaces et ses supports, de ses cadres induits par une pensée décidément classique.
Son geste est un déployé allant de la mesure à la démesure.
La mesure appréciée d’une pratique remise à l’épreuve, quotidiennement, d’une aptitude à user de ses pinceaux, de la peinture pour parcourir – encore une fois, une fois nouvelle – 
la toile ou le papier choisi. La mesure entre couleur et césure, entre blanc, vide, creux 
et ce qui forme masse, construction, mise en espaces, pôle de lumières et de couleurs.
La démesure est, elle, abordée au gré des « architectures parcourues » par ce geste déployé.
Les formants de la mesure y sont convoqués autant que rejoués. La peinture les déborde pour mieux les réinvestir et habiter le lieu.
De l’une à l’autre, de la mesure à la démesure, une force se détermine, se manifeste et 
donne à voir : c’est celle de l’artiste disposé à penser le déploiement de la toile au mur, de l’atelier à l’édifice, de l’oeuvre au monde.

L’exposition s’inscrit dans la 3e saison artistique du centre d’art, « intitulée Script, scraps and tracks ». Cette saison sera l’occasion de découvrir le travail d’artistes intéressés par une analyse du geste artistique, de l’émergence de la forme et de ses conditions de visibilité.

Peintre d’origine hongroise né à Budapest en 1937, Janos Ber vit en France depuis 1957.
Il interroge les écrits et la peinture d’Henri Matisse, début d’un travail relevant des thèmes venus de « l’inconscient ». En 2005, il expose à l’art dans les chapelles, en 2009 à l’H du Siège à Valenciennes, en 2010 au Musée Matisse de Cateau Cambrésis. En 2018, il participe à l’exposition « Mur/Murs, la peinture au delà du tableau », au Musée d’Art Moderne de Gyeonggi, 
à Ansan, en Corée du Sud (commissariat Olivier Delavallade / Domaine de Kerguéhennec).