L’art est pour Vera Molnàr le fruit d’une recherche scientifique rejetant toute subjectivité et construite à partir de formes essentielles : le carré et la ligne dont elle trouble l’ordre à dessein. En 1968, s’imposant comme une pionnière, Vera Molnàr a recours à la création par l’intermédiaire de l’ordinateur. Elle multiplie de cette façon le champ des permutations et des variations possibles dans un laps de temps plus court. « A la recherche de Paul Klee » est conçu selon le double mode de production de la « machine imaginaire » et de l’ordinateur à partir d’une toile de Paul Klee construite comme un damier rempli de réseaux et de lignes.

 

  • Retour
  • Retour

Vera Molnár

  • Retour