Pendant la durée de l’exposition Trop près du Loing, l’artiste a positionné l’image d’un limnimètre sur 5 façades (La salle des fêtes de Montargis, Le musée Girodet, Le Moulin Bardin, Le silo Caproga et Les Tanneries), pointant ainsi 5 étapes d’un parcours.

La carte du chemin

Chaque étape est présentée dans une application développée par les Tanneries. Il est ainsi possible dans le paysage même, d’entendre et de lire le témoignage et retrouver sous une autre forme le propos artistique de l’exposition.

Et donc je me lève pour pisser, comme d’habitude, et j’avais de l’eau au-dessus des chevilles.
Je reviens et je dis : « trois quatre heures du mat’, qu’est ce que je vais faire ?
Il fait noir, la nuit est pas finie, dans une heure il fait jour donc je me remets au lit et je me suis rendormi.

Il y a deux version après, c’est que Marie-Christine m’a dit : « écoute, tu vas pas dormir chez toi, tu vas venir là…
Et ma version à moi, c’est de dire  » et bien quand j’ai vu que l’eau, j’étais inondé comme ça, j’ai pris mon revolver,
je suis allé dans les maisons voisines, la première qui m’est venue à l’esprit, et je suis arrivé, j’ai dit « bon maintenant, je vous ordonne de m’héberger parce que moi, je suis dans le besoin, je suis très traumatisé par tout ça.

Voilà comment, ma dame, j’ai dormi chez elle. Sur la terrasse, environ dix centimètres, il y en avait soixante à soixante-dix dans les petites chambres et il y en avait ça dans ma chambre, c’est plus bas là-bas, et ici, ça monte légèrement.

Y’avait cinq centimètres là-bas au bout, mais là il y en avait un peu plus, alors donc voilà, les premiers jours on a attendu que ça baisse et puis ensuite ma fille s’est emmenée avec son copain, ils ont été chouettes, et puis mon p’tit fils etc.
Après, alors là, ils ont bossé à fond. Tout ça a pourri, bien sûr, parce que ça a été dans l’eau pendant plusieurs jours.
Alors mon gendre avec mon petit-fils, et vu leurs muscles, ils ont tout cassé ça, ils ont fait des tas énormes, et moi j’ai fait vingt voyages à la déchetterie avec ça, j’étais persuadé que ça mouillerait jamais,
et quand ils ont fait les égouts ici, ils ont mis des buses comme ça, pour éviter que ça fasse barrage.
Peut-être que ces buses étaient bouchées aussi…

J’avais un projet, j’avais des vieux négatifs depuis toujours, effectivement j’aurais bien aimé, mais j’ai une tendance trop, moi aussi, à repartir vers le passé, à mon âge ça arrive, c’est fréquent et c’est pas plus mal.
Et puis ça veut dire que moi ça a coïncidé avec cette liaison naissante…

Tu sais, c’est de la faute aussi des ratons laveurs, hein !

Témoignage de Jacques.

 

  • Retour
  • Retour

Trop près du Loing,
Moulin Bardin

Jacques

  • Retour
Jacques



  • Retour